Belette

 

Le plus petit carnivore d’Europe, la Belette  mesure entre 16 et 22 cm (femelle - mâle)
La queue est plus longue chez le mâle

Elle a des cris aigus  pour donner l’alarme et  perçants pour intimider.

L’accouplement a lieu au printemps, la gestion dure 5 à 6 semaines, et les petits naissent en été.
Le nombre des jeunes varie en fonction de la quantité de petits rongeurs qui constituent le fond de sa nourriture. Il peut être de 8, voire de 10 lors des “années à campagnols”. Son gîte, garni de poils et de plumes, se situe sous un tas de pierres, dans un trou de mur, une souche d’arbre, ou une meule de foin.
Elle fréquente les lisières de bois, les haies, les talus, les buissons, les broussailles, les villages et les hameaux, les montagnes, et les plaines céréalières où pullulent les campagnols.

Son territoire varie de quelques ares à 2 hectares.
Son activité est quasiment autant diurne que nocturne.

La Belette chasse essentiellement des rongeurs, campagnols en particulier, qu’elle poursuit jusque dans leur galerie.
Par exception, il lui arrive de capturer un lapereau, ou un oiseau, un amphibien ou un reptile.

“Si elle s’approche des basses-cours, c’est pour capturer les rongeurs attirés par les graines, et non les volailles.” J. J Barloy, Docteur ès sciences.

Le rôle de prédateur de micro-mammifères est très positif au point que c’est la destruction de la belette qui entraînerait des problèmes.
L’absence de prédation profiterait aux mulots et aux campagnols. La pullulation de ces rongeurs serait un fléau pour l’économie rurale.

 

Veuillez patienter ...