Le chocard à bec jaune

Chocard à bec jaune

Chocard à bec jaune

Le plumage est entièrement noir avec des reflets métalliques, les pattes sont rouges et le bec jaune. La première année, les jeunes ont encore un bec gris-brun et des pattes noires. Il peut vivre jusqu'à 16 ans, pèse 230 gr en moyenne, sa taille est de 33 - 39 cm et son envergure peut atteindre 85 cm.

Son allure générale, ses cris, ses comportements, sont familiers des randonneurs de montagne que le chocard accompagne souvent dans l'espoir de quelque nourriture tirée du sac.
Il préfère les falaises d'altitude à tout autre lieu de vie. Sédentaires, les chocards se regroupent en bandes pouvant atteindre deux mille individus, surtout en hiver. Ils volent souvent ensemble, tournoyant longuement sans pour autant signaler le moindre événement au sol. Les acrobaties en vol sont stupéfiantes, soulignées par des trilles aiguës qui annoncent le chocard avant même qu'on l'ait vu.

En hiver il passe davantage de temps à moyenne altitude, près des chalets, des villages et des stations de ski pour exploiter les déchets liés à l'activité humaine en montagne. On les trouve ainsi en grand nombre sur les sommets très fréquentés, près des refuges, des téléphériques et autres lieux très visités.

Habitat

Le chocard peut nicher jusqu'à 3500 m d'altitude dans une caverne, sous un surplomb, dans une fissure etc... L'espèce est commune dans les hautes montagnes jusqu'à la ligne des neiges et descendant dans les vallées en hiver.

Reproduction

La période des amours se situe vers mars - avril et le mâle apparié nourrit la femelle tout au long de l'année.
Nidification : d'avril à juillet (varie selon l'altitude).
Une seule couvée avec 2 à 5 œufs blanchâtres à brunâtres avec des taches sombres. Les nids sont installés dans des cavités ou des anfractuosités de rochers en falaise, et parfois sous les toits des bâtiments. Le nid est composé de brindilles, de racines et d'herbes.

Incubation : 17 à 21 jours (femelle).

Envol  des junéviles : 25 à 30 jours.

Le chocard est sédentaire et reste  sur son territoire de reproduction, mais descend dans les vallées en hiver.Il se nourrit d'insectes, vers, escargots, fruits, charognes, déchets alimentaires (il ne faut en aucun cas nourrir les chocards surtout avec du pain qu'ils digèrent très mal).

En France, on le rencontre de la Savoie aux alpes-Maritimes. Il est relativement fréquent dans les Pyrénées et dans les Causses, mais en régression en Bretagne.

Veuillez patienter ...