La mare - faune et flore

Autrefois indispensable à la campagne, elle est aujourd’hui menacée de pollution et accusée d’être une réserve à moustiques. Pourtant elle a un rôle à jouer dans l’équilibre de la nature.
Au  19e siècle, il y avait souvent une mare communale dans les villages.

La  mare avait beaucoup d’importance dans la vie de la ferme. Les animaux d’élevage venaient y boire. Les habitants avaient une réserve d’eau proche de chez eux en cas d’incendie par exemple ! Les bords de la mare pouvaient servir de lavoir. Puis le réseau de distribution d’eau s’est développé, il était moins nécessaire d’avoir une mare près de chez soi. Les champs se sont agrandis, les constructions et les routes se sont multipliées. Il a fallu détruire des haies et des mares.

Heureusement, petit à petit, l’homme a compris l’utilité de la mare tout comme celle des haies, des zones herbeuses, des marais : retenir les eaux de pluie, empêcher les inondations et aussi profiter d’un coin agréable et vivant.

Les eaux dormantes

Lorsque l’eau s’écoule très doucement ou reste au même endroit, on dit qu’elle dort, qu’elle stagne : c’est une eau « dormante ».

La vie qui s’y développe est différente de celle d’une eau « vive » comme celle des torrents, des ruisseaux, des rivières ou des fleuves.

La flaque d’eau abrite une vie intéressante à observer. Dans les eaux stagnantes de plus grande dimension (mares, marécages, marais, étangs ou lacs) on trouve encore plus d’espèces végétales et animales, en particulier des insectes.

Il est facile de trouver une mare près de chez soi, si on habite à la campagne. On peut aussi pour le plaisir créer une mare dans son jardin !

Les plantes de la mare

Selon la hauteur du niveau de l’eau, lors des périodes de pluie ou de sécheresse, des plantes différentes s’installent.

Du bord de la mare jusqu’au milieu, elles forment des « ceintures végétales ». La végétation est importante et diverse selon la superficie de la mare. Elle dépend aussi de la pente de ses berges.
Près du point d’eau, des arbres comme les saules ou les aulnes assèchent les rives : ils aspirent l’eau avec leurs racines et en rejettent par les feuilles.

Plus près de l’eau, on trouve des plantes ayant besoin de beaucoup d’humidité.

  • Les joncs poussent en groupe.
  • Les roseaux, très hauts, présentent au printemps des fleurs en épis.
  • Les feuilles de carex ont des bords si fins quelles coupent la peau comme des lames de rasoir !
  • Les iris ont des fleurs jaunes remarquables. On trouve aussi des massettes, des renoncules.

Certaines plantes flottent à la surface de la mare  mais leurs racines sont fixées dans la vase :

  • Les renoncules aquatiques,
  • Les nénuphars jaunes ou blancs,
  • Les potamots qui laissent flotter leurs feuilles ovales ; ils fleurissent en été.

Les lentilles d’eau forment des nappes avec leurs toutes petites feuilles rondes. Leurs racines minuscules ne touchent pas le fond : les lentilles d’eau poussent sans terre. Elles colonisent la surface de la mare très rapidement et étouffent les autres espèces. Ce sont de bons aliments pour les têtards.

D’autres plantes sont complètement immergées, c’est-à-dire sous l’eau.

Sur une même plante, la forme des feuilles varie selon qu’elles sont aériennes, flottantes ou immergées.

Enfin, au fond de la mare, des algues microscopiques se développent.

Au printemps, les feuilles apparaissent sur les plantes aquatiques, les graines germent. En été les plantes atteignent leur taille adulte, elles produisent des fleurs dont le nectar attire les insectes. En automne, les feuilles des arbres tombent au fond de la mare. Les fleurs produisent fruits et graines. En hiver, la plupart des feuilles et des tiges ont disparu.

Les animaux de la mare

Au printemps et en été, au-dessus de l’eau, on peut voir des insectes et des oiseaux. Libellules et demoiselles attirent l’œil par leur vol rapide et gracieux. Chacun de ces insectes, à l’âge adulte, défend son territoire au bord de l’eau. Leurs pattes ne servent pas à marcher mais à capturer un autre insecte en plein vol !  Les gerris avancent par saccades à la surface de l’eau.

Des oiseaux sont familiers de ce lieu, par exemple des passereaux comme les fauvettes, des poules d’eau. Un héron cendré peut faire une halte pour se nourrir de grenouilles, de petits poissons et d’insectes.

Autres familiers de la mare, les amphibiens : la grenouille verte y vit en permanence, tandis que d’autres espèces de grenouilles et de crapauds n’y viennent que pour se reproduire. Ils vivent dans l’eau aussi bien que sur terre, mais les têtards, eux, ne vivent que dans l’eau.
On peut trouver aussi des reptiles comme les couleuvres et des mammifères comme le rat musqué.

Différents animaux vivent dans l’eau de la mare et sur ses végétaux immergés. On peut y observer des vers, des sangsues, des mollusques, des crustacés comme les daphnies (puces d’eau) les aselles, les cyclopes, les gammares… Les larves de moustiques passent leur vie sous l’eau avant de devenir adultes.

Tous les animaux ont besoin d’oxygène pour vivre. Certains remontent à la surface pour respirer, d’autres aspirent l’air par un tube respiratoire situé à l’arrière de leur corps et d’autres encore emportent avec eux, sous l’eau, une réserve d’air dans une bulle.

Dans la mare, s’il n’y a plus assez d’oxygène, la vie disparaît peu à peu.
 

La reproduction

De nombreux animaux se reproduisent dans la mare mais selon les espèces, les étapes de développement sont différentes.

Grenouilles et crapauds pondent dans l’eau et les têtards sortent des œufs et vivent sous l’eau jusqu’à leur métamorphose en grenouille.

Les œufs de libellule et de dytique donnent des larves nageuses qui se transformeront progressivement en insectes adultes.

Amphibiens et insectes pondent au printemps et en été. En automne les amphibiens quittent la mare et la plupart des insectes meurent. Les larves survivent et se métamorphosent en adultes l’année suivante. En hiver les animaux aquatiques hibernent ou sont en phase de repos car il y a moins de lumière.

La mare : un écosystème

Dans une mare, comme dans tout écosystème* chaque espèce doit trouver de quoi se nourrir en quantité suffisante pour pouvoir vivre.

Les décomposeurs (bactéries, microbes) décomposent la matière organique des végétaux et des animaux morts. Cette décomposition dégage des sels minéraux.

Grâce à l’énergie solaire, les plantes utilisent ces sels minéraux pour fabriquer de la matière végétale. On les appelle les producteurs.

La matière végétale est utilisée par les animaux herbivores, comme l’hydrophile adulte et les jeunes têtards... On les appelle les consommateurs primaires.

Les consommateurs secondaires mangent d’autres animaux : ce sont des carnivores (dytiques, larves de libellule, grenouilles…).

* Un écosystème est un tout, constitué par un milieu (endroit précis : ici la mare) et par la totalité des êtres vivants (végétaux et animaux) qui y vivent. Dans un milieu équilibré, il y a toujours plus de proies que de  prédateurs.

L'évolution de la mare

Au début, il y a un trou d’eau.

Petit à petit, des espèces animales et végétales arrivent naturellement :

  • En volant ou en marchant pour les animaux,
  • Grâce au vent ou aux animaux qui les transportent involontairement pour les végétaux.

L’eau de ruissellement amène beaucoup de sels minéraux. La décomposition des matières mortes en apporte aussi. Grâce à ces substances nutritives, les plantes se développent bien : il y a donc de plus en plus de déchets à décomposer !

Les bactéries qui font ce travail consomment beaucoup d’oxygène. Finalement, il y a trop de matières à décomposer et les bactéries sont asphyxiées par manque d’oxygène. Les autres habitants de la mare aussi.

Les cadavres des animaux augmentent encore la quantité de matière à dégrader, la vase s’accumule, la mare se comble lentement, se remplit… et finit par disparaître.

Les scientifiques appellent ce phénomène "eutrophisation" (résultat normal de l’évolution d’une mare non entretenue).

Pour éviter l’eutrophisation  et sauver la mare, on doit  faucher chaque année  les plantes du bord de l’eau et retirer les débris. Tous les 5 ans on peut retirer délicatement la moitié de la vase accumulée au fond de la mare afin de laisser tranquille une partie de ses habitants !

Les mares sont utiles et doivent être protégées ainsi que leurs habitants.


N.B. Construire des mares peut parfois remplacer à la campagne des piscines ou de petites stations d'épuration d'eaux usées : c'est le lagunage. Plusieurs bassins étagés filtrent l'eau. Le lit des bassins,sans terre, se compose de graviers ou de galets. roseaux, massettes, joncs, iris... y sont plantés. Ils apportent l'oxygène nécessaire aux bactéries qui décomposent les déchets. L'eau sort propre du dernier bassin.
 

Commentaires

jeudi 22 mars

Alessio dit :Point-virgule

Ya quasi tlm qui posent des question du livre \"Point-Virgule\" xDD

mercredi 15 novembre 2017

Adam dit :Question

C est qui l auteur Alors???????

vendredi 12 mai 2017

Question pour ecole dit :question pour ecole

bonjour seriez-vous répondre à ces quelques questions? Quel est l\'auteur de ce site? l\'auteur est-il compétent? A qui s\'adresse ce site? La date de création du site est-elle indiquée? Le site est-il mis à jour? Merci d\'avance.

mercredi 02 mars 2016

Alyssia dit :Bien

Bien pour mes recherches de ma classe

mardi 08 mai 2012

Webmaster S.V. dit :RE à julien

C'est une enquête de police ? auteur : Moi.Site pour tous. Bas de page dates création et dernières MAJ pour certains articles.

dimanche 06 mai 2012

Julien dit :renseignements

bonjour seriez-vous répondre à ces quelques questions? Quel est l'auteur de ce site? l'auteur est-il compétent? A qui s'adresse ce site? La date de création du site est-elle indiquée? Le site est-il mis à jour? Merci d'avance.

mercredi 21 mars 2012

Webmaster S.V. dit :RE

oui producteur de matière après avoir consommé végétaux et invertébrés.

mercredi 14 mars 2012

S.V.T dit :question

le têtard est-il aussi un producteur de matière?

vendredi 03 février 2012

Nono dit :beauté

les libellules disparaissent alors laissez des mares sinon elles ne pourront pas vivre.

lundi 30 janvier 2012

Webmaster S.V. dit :RE : Patrice

Effectivement une vraie mare est naturelle ! on peut toutefois créer un bassin avec des plantes adaptées et obtenir un beau résultat. Voir l'article consacré au jardin aquatique dans la rubrique "jardin"

Page Suivante >
Auteur
*
Email (Invisible sur le site)
*
Titre
*
Message
Veuillez patienter ...