Mis à jour 06/09/2012 12:42 - Crée le 28/01/2007 11:40

Mazout et gâteaux sur les côtes bretonnes

Du mazout et des gâteaux sur les côtes bretonnes

image_543.jpg

Les détritus ont été signalés sur plusieurs communes situées pour la plupart entre Perros-Guirec et Morlaix (nord du Finistère), deux villes distantes de 50 km par la route. Quelques paquets de gâteaux ont aussi été signalés à Plouescat, à 30 km à l'ouest de Morlaix, selon la préfecture du Finistère.
Quelques flacons d'eau de Cologne et de lait parfumé ont également été trouvés, selon la préfecture du Finistère.

"Des prélèvements de mazout ont été effectués afin de les comparer avec des échantillons prélevés sur le Napoli afin d'établir ou pas un lien. Les résultats devraient être connus en début de semaine prochaine", a expliqué Laurent Calbourdin, attaché de permanence à la préfecture du Finistère.

Un avion des douanes a survolé la zone maritime sans repérer aucune nappe de fuel, ont souligné les deux préfectures. "Il peut s'agir du dégazage d'un navire et d'un conteneur tombé d'un bateau" passant au large, a estimé Jacques Michelot, secrétaire général de la préfecture des Côtes d'Armor. "Il n'y a pour l'instant aucun élément qui permette de parler de pollution massive ». Aucune autre perte de cargaison n'a été signalée, a reconnu de son côté M. Calbourdin.
"Nous fermons nos neuf plages. Il y a des milliers de sachets de gâteaux enroulés dans du mazout et quelques galettes assez liquides dans les rochers", a assuré Joël Le Roch, maire de Loquirec (Finistère), commune apparemment la plus touchée selon la préfecture. "Nous n'avons pas encore commencé à ramasser. Nous attendons l'avis de la préfecture", a-t-il ajouté.

La station ornithologique de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) de l'Ile-Grande à Pleumeur-Bodou (Côtes d'Armor) a reçu samedi une vingtaine d'oiseaux, moitié morts, moitié vivants, surtout des guillemots et quelques pingouins.
Depuis quelques semaines, la LPO recueille toutefois de 5 à 20 oiseaux mazoutés par jour au large des côtes bretonnes, conséquence selon elle non du Napoli mais des tempêtes à répétition propices aux dégazages sauvages par des navires. Le long de la côte sud-ouest de l'Angleterre, plus de 1.000 oiseaux mazoutés ont été signalés après l'échouage du MSC Napoli, qui a laissé échapper 60 tonnes d'hydrocarbures, avait annoncé mercredi la Société royale de protection des oiseaux.
Source AFP

mercredi 14 février 2007

Julien dit :mazout

On sait maintenant que le mazout provenait bien du Napoli. L'affaire risque de durer et on reparle aussi de l'Erika qui fait la une des journaux.

mercredi 31 janvier 2007

Phil dit :à nos cabas

c'est le moment pour tous de courir en Bretagne faire nos provisions... le fioul, peut-être pas as plus d'ailleurs que les galettes bretonnes mazoutées, mais les flacons d'eau de Cologne et de lait parfumé... pourquoi pas...

Auteur
*
Email (Invisible sur le site)
*
Titre
*
Message
Veuillez patienter ...