Mis à jour 21/08/2014 10:44 - Crée le 24/08/2012 11:30

Retour des esturgeons

Retour des esturgeons

Un pêcheur a eu la surprise de prendre dans ses filets, au large de l'île suédoise de Oeland, un esturgeon de l'Atlantique, une espèce qui avait totalement disparu de la mer Baltique depuis 100 ans.

Le pêcheur qui pratiquait la pêche au chalut au large de l'île, n'en revient pas d'avoir capturé ce specimen de 78 centimètres. "Dans un premier temps, je n'avais pas la moindre idée de ce que c'était. Lorsque j'ai consulté Internet et quelques livres, j'ai réalisé qu'il s'agissait d'un esturgeon"

Il s'agissait d'un esturgeon de l'Atlantique, ou Acipenser oxyrhynchus, qui a disparu en mer Baltique depuis le début du 20e siècle en raison de la surpêche. Selon Mikael Svensson du centre d'information suédois sur les espèces, le poisson pourrait être venu de Pologne, où des efforts ont été déployés ces dernières années pour la reproduction des esturgeons dans des élevages.

"C'est un très bon signe. Ce serait formidable si cette espèce était de retour dans les eaux suédoises", selon lui. L'esturgeon de l'Atlantique peut atteindre une taille de 4,5 mètres et un poids de 360 kg. Rare en Europe, il est relativement commun au large de la côte est des Etats-Unis (belga).

L'esturgeon européen

Le genre Acipenser, comprend 17 espèces dont l'Acipenser sturio communément appelé "sturio", "esturgeon européen", "esturgeon de la Baltique ", " esturgeon de la Gironde " ou " esturgeon commun". Mais cette dernière appellation ne sied plus à ce poisson ancestral menacé, à court terme, de disparition complète…

L'esturgeon qui peut atteindre 4 m de long, se distingue des autres poissons par sa forme allongée, son corps dépourvu d'écailles, et son squelette peu ossifié. Le dos gris-olivâtre de l'esturgeon européen ressemble à celui de l'esturgeon russe mais se distingue de celui, brun-noir, de l'esturgeon étoilé. Son ventre est blanc, ses nageoires brunâtres et ses scutelles blanchâtres.

Son aire de répartition s'étendait autrefois de la mer Baltique à la mer Noire, en passant par les côtes d'Afrique du Nord, l'Adriatique, la Péninsule Ibérique et les Iles Britanniques.
Il fréquentait encore au 19ème siècle tous les fleuves et grandes rivières de France : la Garonne, la Dordogne, le Rhône, la Loire, l'Adour, la Seine, la Moselle, la Meuse, la Somme et le Rhin, remontant parfois très en amont de certains bassins versants, jusqu'à Metz sur la Moselle et jusqu'à Dôle sur le Doubs.
L'esturgeon colonisait ainsi toutes les mers, des régions subpolaires à la zone méditerranéenne.
Ceci indique que cette espèce possède une grande capacité d'adaptation vis à vis des conditions environnementales.

Menacé d'extinction

Le sturio se rencontre en Mer Noire, dans l'Atlantique (de la Norvège à l'Espagne) et sur côtes septentrionales et orientales de la Méditerranée. Assez commun sur toutes les côtes et les rivières d'Europe occidentale à la fin du siècle dernier, sa population a fortement régressé depuis l'intensification de la pêche en mer et en estuaire pour l'exploitation du caviar, (en 1945 en Garonne on capturait 20 tonnes de femelles), les constructions de barrages, la dégradation de la qualité des eaux, la destruction des frayères pour l'extraction de graviers.

En dépit d'un programme de repeuplement sérieux, l'esturgeon, pourtant capable de vivre centenaire, reste parmi les poissons gravement menacés d'extinction et il faudra, sans doute, 20 à 30 ans d'efforts internationaux combinés pour que l'espèce ne figure plus sur cette liste rouge.

Commentaires

Auteur
*
Email (Invisible sur le site)
*
Titre
*
Message
Veuillez patienter ...