Vesse de loup piriforme

Champignon en forme de poire, composé d'une tête globuleuse légèrement renflée au sommet et d'un large pied aminci vers le bas dont la longueur ne dépasse pas celle du chapeau.
L'ensemble est blanc crème, brunissant ensuite et recouvert de petits aiguillons courts et fragiles. La base du pied est porlongée par de longs filaments blanchâtres et enchevêtrés qui s'enfoncent dans le sol ou le bois vermoulu.

Chair blanche puis vert olive, odeur désagréable, saveur douce.  Le sommet s'ouvre par un pore permettant la libération des spores matures, prêtes à germer. La vesse de loup se rencontre communément en automne, dans les litières des sous-bois de feuillus et de conifères ou sur les souches en décomposition.

 En principe, aucune vesse de loup n'est toxique. Cependant, l'intérêt gastronomique du champignon est limité, d'autant que seuls les exemplaires très jeunes peuvent être consommés et que l'odeur de ce champignon est désagréable.

La vesse de loup a été utilisée dès le XVI ème siècle dans la pharmacopée pour sa quantité impressionnante de spores. On leur prêtait le pouvoir de guérir les rhumes, les angines, les crises de foie, les brûlures, et même de dessécher les ulcères.

Veuillez patienter ...