Réaliser une rocaille

jardin de rocaille avec escalier

jardin de rocaille avec escalier

autre idée

A défaut d'implantation d'une rocaille qui nécessite l'obtention de roches, le travail de création d'un dénivelé, manier la pioche et la pelle... vous pouvez monter un muret fleuri de plantes de rocailles, de vivaces, conifères nains etc...

Comment procéder

La rocaille a besoin de s'intégrer naturellement au paysage, de façon à ne pas choquer le regard. Ce qu'il faut éviter, par exemple, c'est le monticule raide et pentu de pierres posées sans aucune raison en plein milieu d'un terrain plat. Dans ce cas, la rocaille sera plus esthétique si elle est étalée et moins haute. Tout est question de coup d'oeil et d'harmonie.

Le choix des pierres est aussi important, il faut utiliser celles de sa région et harmoniser leur taille à celle des végétaux. Sur un terrain en pente, les pierres seront posées en premier, alors que sur un terrain plat, il faudra d'abord apporter la terre mélangée à du sable si nécessaire, pour donner le relief avant de mettre les pierres en place. Il faudra les intégrer à la rocaille en enterrant de moitié leur surface.

Essayer de donner au "jardin rocheux" l'aspect des scènes alpines est évidemment très tentant, mais ce n'est guère possible étant donné la petitesse du terrain et son environnement (sauf cas exceptionnel d'un jardin en région montagneuse ou à flanc de colline ! ).  Il faut donc se contenter d'aménager au mieux le coin le plus favorable (pente naturelle, descente de garage...)

 

Ainsi une étroite plate-bande située sous une terrasse pourra facilement devenir une rocaille peuplée de campanules, violettes, primevères, corbeille-d'or, narcisses, saxifrages... Un banal talus accompagné de murettes et de pierres fleuries transformera la vision que vous avez de vos fenêtres.

Un peu d'investissement financier pour les arbustes, les conifères et certaines plantes mais avec le bouturage, les semis et les dons de jeunes pousses glanées ici et là chez vos amis, vous aurez en 2 années une rocaille qui pourra vous satisfaire.

Etape 1
Une rocaille peut être réalisée sur un terrain plat. Dans ce cas, il faut tout de même créer de légers vallonnements. Ils sont obtenus par la méthode des "déblais - remblais". Vous creusez d'un côté et accumulez la terre déblayée de l'autre côté. Ainsi la dénivellation créée est double.L'apport de terre est préférable dans les terrains lourds et humides afin d'éviter la stagnation de l’eau dans les creux formés par les déblais.

Sur un terrain pentu, nettoyer d'abord celui-ci, ajoutez éventuellement du sable ou du gravier si la terre est trop lourde pour l'aérer et faciliter le drainage et du terreau pour la fertiliser.

Etape 2
Pour obtenir un aspect naturel, choisissez des pierres du pays, elles intègreront mieux la rocaille. Évitez des pierres  qui s'effriteraient avec l'action du gel et du dégel. Utilisez un seul type de roche de taille différente.

Etape 3
La règle est de toujours commencer par installer les pierres qui se situent en bas de votre rocaille. Ces grosses roches sont enfoncées dans la terre légèrement inclinées vers l’arrière pour avoir une plus grande stabilité. Un petit muret de soutainement peut dans certains cas servir de base de retenue de terre si vous êtes en surplomb d'une allée de passage.

Prenez  votre temps en installant ces pierres. Pour que votre rocaille soit belle, les roches ne doivent pas être trop serrées.  Afin que ces roches semblent avoir toujours été là dans votre jardin, prenez soin de les recouvrir en partie de terre.

Les roches sont placées en groupe au hasard, petites et grosses ensembles. Ne cherchez pas à calculer un espace régulier entre chaque pierre. Les roches, dans la nature, sont disposées au hasard. Certaines sont seules, d’autres sont regroupées et parfois, des coulées de graviers complètent ce décor.

Laissez reposer votre terrain pendant 15 jours avant de commencer à planter vos fleurs de rocaille.

Les plantations

Il ne vous restera plus qu'à planter selon vos goûts, en privilégiant les plantes vivaces qui reviendront et se multiplieront chaque année, les petits bulbes printaniers, les annuelles et pourquoi pas les plantes aromatiques qui ont souvent du mal à trouver leur emplacement au jardin. Des conifères nains (genévriers, épicéas, pins...) assureront le fond du décor été comme hiver grâce à leur feuillage persistant. Pensez également pour remplir ce rôle aux cotonéasters, lavandes et autres fusains nains.

  • Achetez des plantes aimant les terrains secs et pauvres. Cela est souvent précisé aujourd'hui sur l'étiquette qui accompagne les végétaux. Scabieuse, sedum, corbeille d'argent, campanule, aubriète, joubarbe...
  • Ne vous limitez pas aux vivaces tapissantes. Il faut donner de la hauteur, du mouvement, avec quelques petits arbustes.
  • Disposez tous vos godets et containers sur la rocaille avant la plantation. Cela vous permettra de juger de l'allure générale.


En plaçant en hauteur les plantes les plus hautes et tout en bas les tapissantes, vous accentuerez le relief du tout.

Lorsque la disposition vous paraît correcte, mettez les sujets en terre après avoir fait tremper les mottes. Arrosez délicatement pour ne pas lessiver la terre.

Astuces

Veillez à étaler les floraisons. Au prétexte que l'on crée ou renouvelle les rocailles au printemps, combien sont magnifiques d'avril à mai, puis manquent de couleur l'été ! plantez des bulbes à l'automne, repiquez quelques plants choisis au printemps...

Variez largement les espèces, mais ne disséminez pas les plantes ici et là. Misez plutôt sur des tâches colorées, en installant les plantes par 2 à 5 pieds de la même espèce.

L'entretien se résume à un désherbage soigneux au printemps et un paillage de petits cailloux, très esthétique, qui a l'avantage de préserver également la base de vos plantes d'une humidité excessive en hiver. Selon leur vigueur, vous diviserez les plantes tous les 2 à 5 ans.