Modifié le 30/11/2013 - Crée le 13/08/2007

Déforestation en Amazonie

Sur la bonne voie ?

La déforestation de l'Amazonie brésilienne a diminué de 30% au cours des douze derniers mois achevés en juillet, selon un rapport préliminaire publié vendredi par le gouvernement brésilien.

Entre le mois d'août 2006 et juillet 2007, 9.600 kilomètres carrés de forêts tropicales ont disparu, soit le niveau le plus faible de ces trente dernières années, selon ce rapport présenté lors d'une conférence de presse.

Entre août 2005 et juillet 2006, le Brésil avait perdu 14.039 kilomètres carrés de forêts, représentant une réduction de 25% par rapport à l'année précédente.

La ministre de l'Environnement Marina Silva a attribué ces résultats au plan de lutte et de surveillance lancé par le gouvernement. Le record de déforestation avait été atteint entre août 2003 et juillet 2004, avec 27.429 kilomètres carrés de forêts détruits.

La déforestation est le phénomène de régression des surfaces couvertes de forêt. Ce terme, emprunté récemment à l'anglais nord-américain, regroupe les actions de déboisement et de défrichement, lequel évoque l'extension des terres agricoles en Europe du Moyen Âge au XVIIe siècle, mais vise maintenant la réduction jugée par l'ONU (FAO) « alarmante » des forêts tropicales. Celle-ci résulte à la fois d'une exploitation excessive ou anarchique de certaines essences forestières et de la tolérance de nombreux pays à fort taux de natalité, comme le Brésil ou Madagascar vis-à-vis du développement de l'agriculture dans ces zones.

Dans la seconde moitié du XXe siècle, les 3 grandes zones de déforestation active, par taille décroissante de surfaces concernées sont : l'Amazonie, l'Afrique équatoriale et la zone Malaisie/Indonésie en Asie.

Source

Source "Le Monde" (26.04.2005)

Auteur *
Titre *
Email (ne sera pas utilisé à des fins commerciales et ne sera pas visible sur le site)

* champs obligatoires