Catégories de rosiers

Les rosiers anciens  offrent une floraison de qualité, souvent très parfumée. Ils présentent une grande variété de types de fleurs simples ou doubles.

Leur port arbustif jusqu'à 2 m de hauteur permet une utilisation en grandes haies fleuries.

Exemple : Boule de Neige (1867), Yolande d'Aragon (1843), Crépuscule (1904 - grimpant)...

Les rosiers anglais, de 80 cm à 1,50 m de hauteur, sont issus de croisement entre les roses anciennes et les hybrides modernes, le résultat en est de beaux buissons résistants aux fleurs doubles ou semi-doubles. Leur floraison est abondante, parfumée et remontante.

Exemple : Charles Darwin, The dark lady, Ascott, Blue boy...

Les rosiers miniatures (ou nains) sont rustiques, de faible hauteur (20 à 50 cm de moyenne), d'une résistance à toute épreuve, produisant de petites fleurs (3 à 6 cm de diamètre) extraordinairement abondantes sur des rosiers très ramifiés. Ils se plantent en rocaille ou bordure et sont parfaitement adaptés pour les terrasses et balcons.

Exemple : Baby Love, Bridal Meillandina, Baby Baccara...

Les rosiers arbustifs, de 1 m à 1,80 m de hauteur,  sont des rosiers buissons à végétation vigoureuse et à floraison abondante.

Ils forment de magnifiques haies fleuries ou s’utilisent en sujet isolé et présentent des fruits décoratifs (cynorhodons) à l’automne.

Exemple : Champlain, Anémone Rose, Candi Rose

image_1813.jpg

Les rosiers "hybride de thé" issus du  croisement entre des rosiers thé (originaires de Chine) et des hybrides remontants, effectué vers 1867. Cela a donné les hybrides de thé  de 1,2 à 1,5 m  de hauteur, généralement greffés. Les fleurs sont grandes mais la tige porte une seule fleur, occasionnellement 3 à 5. 

Exemple : White Majesty, Soleil d'or, La France
 

Les rosiers buissons se caractérisent par une forme buissonnante et portent sur chaque tige plusieurs roses simples ou doubles, groupées en bouquets. Ce sont des rosiers botaniques comportant les rosiers anciens aux fleurs opulentes pleines de charme  au parfum somptueux et les  rosiers buissonnants très " nature " et facile à cultiver.

Ils s’utilisent en massifs et plates-bandes, parfois aussi en fleurs à couper. On distingue les Polyanthas, les Floribundas  et les Grandifloras. On peut confectionner de susperbes bouquets.

Les rosiers  à massifs  regroupent :
- les polyanthas  qui sont des rosiers remontants (rosiers refleurissant au cours de l’été) à floraison abondante. Les fleurs de dimension moyenne à petite sont groupées en bouquets.
 
- les floribundas sont des hybrides de polyanthas et se situent entre les rosiers polyanthas et les rosiers buissons. Les fleurs élégantes, de dimension moyenne sont regroupées en bouquets. Ils sont d’un très bel effet.

- les grandifloras  obtenus à partir de croisements entre les hybrides de thé et les rosiers floribundas  dépassent souvent 1,5 m  de hauteur. Une tige peut porter 5 à 7 fleurs.

Exemple : Queen Elisabeth, Summerwind et  Hanna Gordon

Les rosiers tiges sont des variétés de rosiers buissons à grosses fleurs ou à fleurs groupées  greffés sur une tige de rosier églantier d’une hauteur variant de 80 cm à 1,30 m.

Exemple : Charles de Gaulle  ci-contre


Voir beau choix de rosiers-tiges chez Meilland Richardier  

Les rosiers grimpants ont des rameaux sarmenteux qui leur permettent de partir à l’assaut des treillages, colonnes, murs, pergolas... Ils atteignent 2 à 6 m de hauteur et doivent être palissés.  Exemple : Pierre de Ronsard, Albertine, Félicité Perpétue...

Les rosiers lianes, semblables mais plus vigoureux, sont destinés à couvrir tonnelles, arceaux, colonnes ou vieux arbres.

Exemple : American Pillar, Bobbie James, Kew Rambler...

 

image_1819.jpg

Les rosiers retombants et couvre-sols possèdent des rameaux souples  s'étalant jusqu'à 2 m. Ils forment un véritable tapis végétal couvrant talus, plates-bandes et rocailles. De juin aux gelées, ils se couvrent de fleurs et constituent un superbe décor.

Exemple : Ice meillandecor, Les Quatre Saisons, Yellow multirosa...

 

Commentaires

mercredi 01 novembre 2017

Webmaster s.v. dit dit :REPONSE Colette

Merci, c\'était le but de cet article...

mercredi 01 novembre 2017

Colette Renan dit :bien

votre article est bien clair et assez résumé pour permettre de faire un choix quand on ne s\'y connait pasbeaucoup en rosiers.

mardi 02 février 2016

Webmaster s.v. dit :RE simone

Vous pouvez trouver des rosiers couvre-sol dans ce site par exemple http://www.meillandrichardier.com

lundi 03 novembre 2014

Simone dit :recherché

Où trouver des rosiers couvre sol merci

mardi 20 septembre 2011

Webmaster S.V. dit :suite RE

je parle bien sûr de boutures successives de ce rosier qui m'auraient permis d'en trouver un pied survivant.

mardi 20 septembre 2011

Webmaster S.V. dit :suite RE

la teinte me semble trop vive toutefois pour un rosier très ancien. Il s'agit probablement d'un rosier de la 2e moitié du 20e siècle.

mardi 20 septembre 2011

Webmaster S.V. dit :RE

je n'ai aucune certitude... je l'ai trouvé le long d'un bâtiment ancien de plus de 100 ans, lui-même accolé à un manoir plus ancien "implanté" sur l'emplacement d'un château du 15e siècle dont il ne reste que la chapelle d'origine !

samedi 16 avril 2011

Lili56 dit :rosier inconnu

votre photo Joce, Je pense que c'est une rose ancienne...

Auteur
*
Email (Invisible sur le site)
*
Titre
*
Message
Veuillez patienter ...