La baie de Saint-Brieuc et sa Réserve

Sur la façade nord de la Bretagne, s'ouvre la profonde échancrure qu'est la baie de Saint-Brieuc. La baie est délimitée à l'ouest par l'archipel de Bréhat et à l'est par le cap Fréhel. La côte orientale est accidentée de quelques promontoires rocheux (cap d'Erquy, cap Fréhel). A l'ouest, les falaises qui dominent la baie sont parmi les plus élevées du littoral breton (plus de 100 m à Plouha). Cinquième baie au monde pour l'amplitude de ses marées (plus de 13 mètres de marnage), celle de Saint-Brieuc fait partie des trois plus grandes de la côte nord de Bretagne. La mer peut se retirer à plus de 7 kilomètres découvrant un paysage marin, entre terre et mer, évoluant au rythme des marées.

La réserve naturelle

  • 2500 ha de vasière en fond de Baie.
  • Un estran de 6 km avec une pente faible (faible hauteur d’eau), ceci entraîne des températures d’eau élevées en été.
  • Protégée des vents et courants d’Ouest. Il y a donc peu de houle, et comme les courants sont faibles les dépôts sédimentaires sont importants.
  • Apport des bassins versants en minéraux (5 rivières drainant l'eau de 5 bassins versants arrivent en fond de baie : l'Ic, le Gouessant, l'Urne, le Douvenant, le Gouet)

Dans ce paysage sans cesse renouvelé, la vie des milliers d'oiseaux hivernants est rythmée par le flux et le reflux de la mer au sein de la réserve naturelle de la baie de St Brieuc.

Le site de la Baie de Saint-Brieuc constitue un ensemble d'habitats côtiers et maritimes riches et variés sur un espace relativement restreint (estran, marais, dunes, falaises, boisements).

Le fond de la Baie représente une zone humide littorale d'intérêt international pour l'accueil de l'avifaune migratrice.

Autour de ce domaine maritime, les falaises rocheuses et limoneuses dominent le paysage et forment une enclave qui permet des conditions climatiques relativement calme.

Les habitats de marais et de dunes offrent une grande valeur patrimoniale à la Baie et participent pour beaucoup à son intérêt européen.

Le domaine maritime de la baie de Saint-Brieuc, formé d'un estran sablo-vaseux abrité, présente le plus vaste ensemble de marais maritimes des Côtes-d'Armor.

Le fond de baie est une grande zone d'hivernage fréquentée, au plus froid de l'hiver, par une foule d'environ 50 000 oiseaux qui trouvent ici des conditions très clémentes pour passer l'hiver, du fait des ressources alimentaires importantes, de la clémence du climat et du peu de dérangements.

La vie de ces oiseaux est rythmée par le mouvement des marées :  à marée haute certains se réfugient sur le pré salé, les rochers et bancs de sable qui restent à découvert. Les autres suivront eux le flux et le reflux de la marée.

Hivernants

En moyenne  la baie de Saint-Brieuc accueille en hiver près de 11% des Barges rousses, près de 10% des Bécasseaux maubèches, et 4% des Huîtriers-pies. Aujourd'hui plus de 4 000 Bernaches cravant hivernent sur le site, soit 4.5% de l'effectif national et 1% de l'effectif mondial, ce qui confère à la Baie de Saint-Brieuc une valeur internationale.
Le site à également une valeur nationale pour les Canards siffleurs  avec 3.5% de la population hivernant, et pour les Canards pilets  avec près de 2%. C'est aussi le cas certaines années pour la Macreuse noire, dont près de 1% des hivernants de France sont parfois recensés sur le site.

Au printemps

Cette grande vasière, grouillante d'oiseaux pendant l'hiver, sera à l'inverse étonnement calme au printemps. En effet, ces vastes étendues chaque jour recouvertes par les marées ne laissent que peu d'espace pour la nidification. Seules les falaises limoneuses et quelques mares littorales permettront l'installation de certaines espèces, comme letadorne de Belon, le Petit Gravelot, la Bergeronnette flavéole , la Rousserolle effarvatte, le Bruant des roseaux  et le Martin-pêcheur d'Europe.

Les grandes baies comme celles-ci sont aussi des zones importantes de halte migratoire. Chaque année, à la fin de l'hiver et à la fin de l'été, passent des migrateurs au long cours.

Les oiseaux de passage

image_1007.jpg

Parmi les espèces régulièrement observées durant les migrations de printemps et d'hiver sur la réserve de la Baie de Saint-Brieuc on remarque :

  • Grande Aigrette
  • Héron pourpré
  • Cigognes blanche  et noire
  • Oie cendrée
  • Faucon émérillon
  • Avocette élégante
  • Sterne arctique
  • etc...

Les oiseaux rares et occasionnels

La baie de Saint-Brieuc, bien que méconnue sur ce plan, permet régulièrement l'observation d'espèces remarquables au niveau régional ou national :

  • Butor étoilé,
  • Grue cendrée
  • Bernache à cou roux
  • Goéland à ailes blanches 
  • Mouette de Sabine
  • Pouillot à grands sourcils
  • Bruant des neiges
  • etc...

Commentaires

jeudi 24 mars 2011

Dridri35 dit :un guide ?

peut-on trouver des guides sur place pour nous emmener voir les oiseaux ?

lundi 11 février 2008

Philippe dit :la baie

Excellent article sur cette baie que je connais un peu et qui est, il est vrai, superbe... car c'est une des nombreuses baies de Bretagne...  

Auteur
*
Email (Invisible sur le site)
*
Titre
*
Message
Veuillez patienter ...