Le programme Loire nature

La Loire et son bassin versant constituent un ensemble exceptionnel, abritant des habitats et des espèces à très grande valeur patrimoniale, dont la conservation constitue aujourd’hui une priorité internationale.

Un des objectif du programme Loire nature est de sensibiliser le grand public aux richesses de la Loire et de ses affluents et de faire renaître une relation entre l’homme et son fleuve.

Pour cela, les associations développent un grand nombre d’actions comme la réalisation de sentiers de découverte, d’observatoires, de plaquettes d’informations et de nombreuses animations, sorties nature ou encore chantiers de bénévoles sont proposés.

Le bassin présente également des enjeux en terme de paysages, de préservation de la qualité de l’eau et de gestion des crues. A travers ses actions en faveur de la biodiversité, Loire nature contribue également fortement à ces autres thèmes.

Un programme exemplaire

Loire nature constitue l’un des plus gros programmes de restauration d’un fleuve jamais engagé.
Son objectif principal est d’assurer, sur des sites exemplaires et pilotes, la préservation et la gestion durable des tourbières, gorges, forêts alluviales afin de maintenir leurs différentes fonctions écologiques : biodiversité, ressource en eau, zones d’expansion des crues...

Depuis des millénaires, les rivières transportent d’amont en aval des quantités importantes de sédiments composés de sables et de graviers. Dans cette couche d’alluvions (plusieurs dizaines de mètres d’épaisseur), circule une autre rivière, souterraine et invisible à nos yeux : la nappe phréatique alluviale. Elle joue un rôle majeur pour l’alimentation en eau potable, l’irrigation et le développement industriel.

Avant d’atteindre la nappe, l’eau circule au travers de sols au-dessus desquels se trouvent des prairies naturelles, des forêts alluviales ou des cultures. On constate que les cultures sont de nature à dégrader sensiblement la qualité des eaux. A l’inverse, les prairies et les forêts alluviales ont une très forte capacité d’interception des flux polluants. De ce fait, elles contribuent à épurer l’eau des nappes et à diminuer les teneurs en nitrates, phosphates, etc. On peut donc les assimiler à des stations d’épuration naturelles, qui ne coûtent rien aux collectivités et nous fournissent une eau de qualité.

On comprend alors pourquoi, l’évolution moderne de l’agriculture constitue la principale menace entraînant une nette dégradation de la qualité des eaux de la nappe et compromettant l’avenir de notre ressource en eau. Il est donc nécessaire de maintenir des zones en herbe ou boisées et de mettre en place des mesures adéquates pour permettre aux agriculteurs de les exploiter.

C’est pourquoi, dans le cadre de Loire nature, la restauration des zones humides à travers des modes de gestion par pâturage extensif permet de soutenir l’agriculture traditionnelle et d’être une alternative aux projets d’intensification agricole.

Les actions de gestion du programme

La très grande majorité des milieux naturels présents le long de la Loire et de ses affluents résultent d’une double histoire naturelle (géologie, climat...) et humaine (utilisation agricole ou forestière pluriséculaires des terrains). C’est ainsi que la quasi-totalité des milieux ouverts, c’est à dire non boisés comme les prairies ou les landes, dépendent du maintien d’activités agricoles (fauche et/ou pâturage) pour leur survie. Bien que liés aux hommes, ces milieux abritent de nombreuses espèces sauvages rares et menacées.

Par ailleurs, si les activités humaines sont restées globalement en équilibre avec les conditions naturelles pendant des siècles, le développement récent a profondément déséquilibré certains milieux (cf. l’exploitation des sables et des graviers par exemple).

image_657.jpg

C’est pourquoi il est nécessaire de réaliser sur de nombreux sites des travaux de restauration écologique puis mettre en œuvre des actions de gestion pour l’entretien des milieux.

Ces interventions sont définies de manière spécifique sur chaque site suite la réalisation d’un diagnostic (le plan de gestion).

Elles peuvent prendre des formes très diverses :

  • Acquisition de terrain ou convention de gestion pour conserver la dynamique fluviale, éviter la transformation de prairies en culture, préserver des sites naturels remarquables...

image_658.jpg

  • Intervention par des travaux de génie écologique quand nécessaire. Par exemple pour compenser certains déséquilibres engendrés par les activités humaines, réalisation débroussaillement d’îlots, réouverture des milieux, reconnexion des bras morts avec les rivières, réhabilitation des forêts alluviales, lutte contre le drainage et le boisement artificiel des tourbières...
  • Travail avec des agriculteurs pour la promotion de méthodes d’exploitation adaptée : pâturage extensif souvent en utilisant des races rustiques de bovins ou d’ovins en voie de disparition (brebis limousine ou solognote par exemple), fauche tardive permettant le développement des graines des plantes et l’envol des oiseaux nichant dans les prairies.

***

Un des objectif du programme Loire nature est de sensibiliser le grand public aux richesses de la Loire et de ses affluents et de faire renaître une relation entre l’homme et son fleuve.

Pour cela, les associations développent un grand nombre d’actions comme la réalisation de sentiers de découverte, d’observatoires, de plaquettes d’informations et de nombreuses animations, sorties nature ou encore chantiers de bénévoles sont proposés.

Sources : www.futura-sciences.com

Commentaires

Auteur
*
Email (Invisible sur le site)
*
Titre
*
Message
Veuillez patienter ...