N'oubliez pas

- Désherber, c'est bien ; épargner les semis spontanés, c'est encore mieux, ce sont eux qui donnent au jardin son côté naturel et foisonnant. Ayez toujours l'oeil en alerte au pied des pavots, pensées, digitales, impatiens,  ancolies, soucis...

- Divisez vos iris ou achetez-en de nouveaux chez un spécialiste si vous voulez qu'ils sortent de l'ordinaire. Des plus grands aux lilliputs, diversité et arc en ciel de couleurs.

Améliorez

- Harmonisez les teintes. Les sauges vivaces peuvent fleurir pendant 3 mois et s'intègrent bien parmi les grandes plantes. On en trouve dans la gamme des bleus et des violets. Un impératif : du soleil à foison.

A faire

Bouturer les géranium-lierre pour prévoir la floraison de l'année prochaine.

Agenda des fleurs

  • Semez des roses trémières : vous avez récolté vos graines ou vous avez un sachet du commerce, n'attendez plus ! Installez les graines directement à leur place définitive car le système racinaire de cette vivace n'apprécie pas trop les transplantations. Inutile d'enrichir la terre, ces plantes se font plus belles en sol pauvre et un peu caillouteux. Contentez-vous de les enterrer à 1 cm de profondeur dans un sol sableux et gravillonné ou entre des pierres.
  • Plantez des lis blanc parfumés.
  • Tuteurez les glaïeuls.
  • Repiquez quelques plants de zinnias et de reines-marguerites pour étoffer vos massifs de l'automne.
  • Complétez l'action des engrais à libération lente par l'apport d'un engrais liquide toutes les semaines à vos potées estivales.
  • Réservez aux iris remontants le même sort estival qu'aux traditionnels iris : si on veut qu'ils refleurissent il faut arroser et apporter de l'engrais peu azoté en été.
  • Eclaircissez la végétation du bassin si les plantes aquatiques se multiplient trop.
  • Préparez vos commandes de bulbes pour l'automne.
  • Commencez à planter les bulbes printaniers précoces : tulipes botaniques, perce-neige, muscaris, crocus.

Agenda des arbustes

  • Taillez les arbustes qui ont défleuri.
  • Faites des boutures de rosier, de fuchsia, de lavande, de chèvrefeuille, de lavatères...
  • Limitez la vigueur de la glycine en coupant les longues tiges volubiles qui envahissent vite l'espace.
  • Coupez les roses fanées.
  • Marcottez les rejets de passiflore et de jasmin.
  • Broyez les débris de taille au fur et à mesure et mettez les sur le tas de compost, en alternance avec de l'herbe. Arrosez le tas de compost car s'il sèche la décomposition est interrompue.
  • Attachez les rosiers grimpants. Trop d'attente rend la tâche moins aisée et certains bois cassants. Arquez le plus possible les tiges à l'horizontale pour limiter la vigueur et favoriser la floraison sur toute la longueur des tiges.
  • Otez les fleurs fanées des rhododendrons avec délicatesse : en effet, les pousses sont situées juste sous l'inflorescence et vous risquez de les casser.
  • Récupérez les semis spontanés de toutes vos plantes et notamment des potentilles arbustives (si vous n'avez pas taillé les fleurs fanées). Autour des arbustes, dès que les "bébés" ont 4 feuilles placez les en godets individuels et maintenez les presque au sec, dans un endroit un peu abrité du jardin. Vous les mettrez en place au printemps suivant.

 

Veuillez patienter ...