Que faire en Mars

Hivernal pour les uns, printanier pour les autres, mars a toujours deux visages selon les régions et les années. Méfiez-vous des belles journées qui encouragent la végétation à démarrer et que les gelées tardives pourraient détruire. Il vaut mieux éviter de prendre des risques et garder à l’abri les plantations fragiles en attente.

N'oubliez pas...

 

  • De changer la terre des jardinières, les nettoyer et les javelliser avant de procéder aux plantations de printemps. 
  • De terminer le travail de la terre : bêchez ou aérez votre terre en la griffant, 
  • D’aérer le gazon et  d’enlever un maximum de  mousse. 
  • D’achever les tailles des rosiers et de débutter le pied : cette protection doit être enlevée sinon il y a risque que la greffe s'enracine et produise des « gourmands » qui fatigueront votre rosier. 
  • De ne pas toucher aux arbustes fleurissant au printemps : lauriers-roses, seringat, choisya ternata (Oranger  du Mexique) etc...  attendre la fin de floraison.

  • De rabattre également la jeune bignone qui a produit de vigoureuses pousses. La bignone fleurit sur les tiges de l’année, il n’y a donc aucun risque à supprimer des fleurs en taillant avant le départ de la végétation. Coupez les rameaux à 5 cm au-dessus d’une paire de bourgeons vigoureux (de couleur rose foncé) . Conservez au plus 30 cm des rameaux de l’année passée. Cette taille déshabille la plante mais elle repartira avec encore plus de vigueur en mai.
  • De retirer les parties desséchées des vivaces afin que les jeunes pousses disposent d’espace et de lumière pour se développer. Les touffes ont de toute façon triste mine à cette époque et un coup de sécateur fera plus propre  (lavatères, graminées, euphorbes, sedum, millepertuis…). 
  • De diviser certaines vivaces pour les rajeunir ou les faire fleurir davantage (asters, phlox, hémérocalles…)   
  • De rabattre les vivaces à feuillage  persistant ou bois décoratifs pendant l'hiver, 
  • De diviser  au début du printemps (ou en fin d’été), les plantes qui se dégarnissent du centre au bout de  3 ou 4 ans. Replantez de suite les plus beaux éclats. 
  • De fertiliser le pied des clématites précoces s’apprêtant à fleurir comme C. Montana en enfouissant une poignée d’engrais organique au pied.

Il est temps...

  • De Semer les annuelles rustiques  en pleine terre (pois de senteurs, ancolies, pavots annuels, coquelicots,  bleuets…
  • De semer les annuelles semi-rustiques  en pleine terre  comme les capucines, cosmos,  soucis, 
  • De repiquer les myosotis et les primevères à proximité des narcisses et des tulipes qui émergent,
  • De repiquer vos semis et boutures que vous avez fait prendre l'été dernier comme les giroflées, les tiges de rosiers, les boutures d'hortensias avec la motte de terre bien sûr. Attendez encore pour les camélias...
  • De repiquer les roses trémières le long d’un mur, d’une clôture ou d’un grillage et pensez que ce sera leur place définitive car elles ont une racine profonde et atteignent une bonne hauteur. Vous pourrez l’été venu récupérer les graines et préparer de nouveaux semis.
  • De planter lavande, pivoine, cœur de marie, rosiers pour une floraison estivale,
  • De tenter le bouturage précoce de la lavande : prélevez 5 cm aux extrémités de rameaux sains. Effeuillez la base et placez les boutures au chaud (15° à 20°) dans un grand pot de terre près de la lumière du jour. Fin mai vous pourrez les installer en pleine terre.

Et bientôt cet été...

  • Et bientôt cet été...

    Et bientôt cet été...

  • Et bientôt cet été...

    Et bientôt cet été...

  • Et bientôt cet été...

    Et bientôt cet été...

Veuillez patienter ...