Pelouses et gazon

image_1271.jpg

Aérez les pelouses.

Effectuez la dernière tonte et découpe des massifs.

Plantez des bulbes à naturaliser (crocus, fritillaires, perce-neige, narcisses...).

Les rosiers

Plantez hors des périodes de gel les rosiers livrés en racines nues ou en motte.

Bouturez vos rosiers au moment où vous en faite la taille.

Allégez la ramure des rosiers-tige (réduisez la longueur des grandes tiges). Ils auront ainsi moins de prise au vent.

Les rosiers-tiges seront protégés par un manchon de paille (ou un collier en mousse pour les canalisations) fixé autour de leur tronc. Enveloppez leur couronne de paille maintenue en place à l'aide d'un sac plastique microperforé.



Taillez les  rosiers (à grandes fleurs ou polyanthas ou grimpants) afin d'obtenir des massifs plus nets en attendant la taille annuelle pratiquée en hiver (février).

Bassin et plantes d'eau

Nettoyez le bassin de toute végétation trop exubérante.


Désherbez, bêchez les berges et plantez des sujets adaptés (souci d'eau, primevères japonaises, joncs...).

Rentrez à l'abri les plantes flottantes non rustiques dans un baquet d'eau, en un lieu hors-gel et éclairé (jacinthe et laitue d'eau), mais aussi les lotus.

Débranchez la pompe, nettoyez-la puis stockez-la à l'abri après révision.

Installez en surface un filet pour retenir les feuilles mortes afin d'éviter qu'elles ne corrompent l'eau. Cette astuce est aussi valable pour lutter contre les ponctions en poissons des hérons. A défaut, enlevez les feuilles régulièrement à l'aide d'une épuisette.

Nourrissez les poissons avec des protéines afin de leur permettre de faire des réserves énergétiques avant l'hiver.

Nettoyez le bassin en supprimant toutes  les algues indésirables.

Fleurs saisonnières

Arrachez les plantes annuelles défleuries.

Préparez les massifs (labour et nivelage). Incorporez une fumure (terreau ou fumier déshydraté) et un engrais de fond.
 
Mettez en place les plantes bisannuelles : pensée, myosotis, giroflée, pâquerette, pavot d'Islande, mais aussi les digitale, œillet de poète, rehmania...

Déterrez les bulbeuses d'été non rustiques (dahlias, glaïeuls, cannas, bégonias...) et entreposez-les à l'abri du gel, dans des caisses remplies de tourbe sèche.

Plantez des bulbeuses de printemps (tulipes, narcisses, jacinthes...)  après avoir bêché les massifs en incorporant engrais de fond et fumure organique.

Que faire en novembre

Rangez vos outils  et votre matériel comme tondeuse, taille-haie, sécateur etc... nettoyer, graisser, affûter.

Protéger l’écorce des arbres de la morsure des lapins et cervidés grâce à des bandes perforées, des manchons en plastique ou de grillage.

Lors de la réception d'une commande en période de gel, déballer votre colis et placer son contenu dans un endroit frais et hors gel en attendant le redoux.

Débroussailler les zones délaissées et envahies de mauvaises herbes coriaces. Attaquées en pleine végétation, elles seront plus sûrement éradiquées.

Récupérer, nettoyer et stocker les tuteurs après usage.

Récolter les feuilles mortes pour en faire du compost.

Labourer les massifs libres en apportant de la fumure organique et de l'engrais de fond.

Prévoir des appâts anti rongeurs auprès des bulbes plantés.

Epandre des granulés contre les limaces et escargots si le temps est doux. Pour une méthode plus douce, disposez des pièges à limaces fait maison à base de bière...

Préparer les protections des plantes sensibles au froid.

Récupérer dans la nature les frondes de fougères et les aiguilles de pin, chercher un peu de paille qui vous permettra de protéger vos plantes les plus fragiles.

Bêcher les parcelles non cultivées et les massifs à planter tant que la terre est encore chaude. Épander en surface les amendements nécessaires avant de procéder au bêchage (chaux, matière organique, engrais de fond...).

Collecter les feuilles mortes, au besoin avec la tondeuse. Ainsi déchiquetées et mélangées aux tontes humides, elles produiront plus rapidement un bon humus après compostage.

Plantes vivaces

Nettoyez les massifs et mixed-borders.
 
Rabattez le feuillage défraîchi des hellébores orientales afin de mettre en valeur leurs prochaines fleurs. Ménagez-leur un épais paillis de terreau pour les doper.

Rabattez les touffes défleuries ou au feuillage fané. Toutefois, conservez les inflorescences rigides des ombellifères qui s'avèrent superbes avec un nimbe de givre durant l'hiver.

Désherbez puis ameublissez le sol entre les touffes après désherbage.

Protégez le pied des plantes fragiles avec un paillis.

Divisez les plantes vivaces à floraison estivale. 

Plantez les vivaces rustiques, en particulier les pivoines herbacées.

Installez les plantes d'ombre sous couvert d'arbres ou d'arbustes :  pervenches, muguet, hostas… qui subiront ainsi moins la concurrence des racines durant leur reprise.

Assurez une bonne protection aux plantes frileuses telles que les arums, les agapanthes... Pensez à employer la fougère sèche, des aiguilles de pin ou à défaut l'écorce de pin, la paille, les feuilles mortes.

Semez de nombreuses plantes alpines dont les graines doivent être vernalisées (passage au froid) pour germer dès le printemps prochain : ancolies, saxifrages, gentianes...

Nettoyez le bassin aquatique en supprimant toutes les feuilles mortes et la végétation aquatique flétrie ainsi que les lentilles d'eau et les algues indésirables.

Arbres, arbustes et conifères

Protégez les essences fragiles au froid.

Plantez les essences caduques livrées en motte, conteneur ou racines nues, les persistantes en motte ou conteneur.

Dans les régions très venteuses, protégez les jeunes plantations d'essences persistantes par un écran de toile de jute afin d'éviter la dessiccation de leur feuillage. Arrosez sans excès.

Protégez les plantes fragiles au froid (emmaillotez les palmiers, tendez un voile de forçage  sur les cistes et les sauges, rabattez et paillez les fuchias ...)

Mettez en place les plantes de terre de bruyère à feuillage caduc comme les azalées, certains rhododendrons, les hamamélis et certains magnolias.

Plantez tout particulièrement les essences ligneuses à feuillage caduc.

Multipliez de nombreux arbustes par bouturage de bois sec (autrement dit "à bois dormant"). Pour ce faire, au pied d'un mur orienté plein nord, mélangez du sable à la terre du jardin puis enterrez les rameaux rassemblés en petits fagots. Ils s'enracineront pour le printemps (troëne, buddleia, weigelia,  mahonia, forsythia et saule ainsi que les conifères). 

Récupérez les drageons de lilas, spirée, corête, seringat,  et racines de cognassier du japon et faites les pousser en pépinière.

Plantez les arbustes persistants, dont les conifères, en profitant d'une terre encore chaude.

Plantez les bruyères en terre de bruyère.

Haies et bordures

Faites une dernière taille "de propreté" en supprimant les quelques rameaux qui se sont étalés.

Effectuez une dernière taille pour les essences caduques, une taille de propreté pour les conifères.

Limitez les haies trop encombrantes (hêtres, charmes, aubépines...) par une taille latérale énergique. Rabattez un seul côté à la fois et finalisez cette opération l'an prochain en rabattant l'autre versant.

Composez  les haies champêtres.

Plantes grimpantes

image_1269.jpg

Bouturer les vignes-vierges, la renouée du Turkestan, les actinidias, les racines de glycines

Vérifiez l'efficacité des liens et palissages.

Plantez les grimpantes rustiques et à feuillage caduc (chèvrefeuilles, clématites, vignes vierges...).

Effectuez une légère taille de propreté parallèlement au support et à l'aide d'une cisaille.

Marcottez vos clématites.

Protégez les grimpantes les plus sensibles avec un voile de forçage et un bon paillis à leur pied.

Veuillez patienter ...