a voir

A voir !

Aménager un coin de jardin pour les soirs d'été, des idées pour profiter de la fraîcheur, converser entre amis sous les charmilles, rosiers et clématites embaument...

et aussi

Le jardin de roses, un enchantement. Il vous suffira de faire votre choix et de savoir tailler les rosiers.

Mis à jour 18/01/2018 20:42 - Crée le 31/05/2004 00:00

Taille des clématites

La taille est simple : chaque année à l'automne ou au printemps (selon les régions et les variétés de clématites)  elle consiste à couper toutes les tiges qui ont fleuri l'été précédent à 30 ou 40 cm du sol (sauf exception, lire plus loin).

 

Les bourgeons situés à la base vont reformer de nouvelles ramifications qui porteront les fleurs au cours de la belle saison. Apportez des matières organiques animales ou végétales (fumier, compost...) et arrosez par temps sec pour favoriser l'émission de nouvelles pousses au printemps.

Un paillage est bénéfique surtout si la clématite est cultivée contre un mur.

Exceptions : certaines variétés de clématites se ramifient naturellement sans taille annuelle (précisé lors de l'achat en jardinerie) et lorsqu'elles grimpent dans un arbre, la taille annuelle n'est pas indispensable. Dans une haie, taillez la clématite tous les 3 ou 4 ans seulement.

Dicton pour la clématite :

"pied au frais, tête au soleil"

Astuce :  lors de la taille annuelle, on peut garder une tige plus longue pour la faire courir sur la terre et la marcotter (elle s'enracinera à certains endroits de la tige) et vous n'aurez plus qu'à tronçonner sous chaque touffe de racines  pour obtenir quelques nouveaux petits plants à repiquer. Soyez tout de même patient et attendez 3 à 4 mois !

Les clématites à petites fleurs

Les clématites à petites fleurs sont, dit-on, des grimpantes pleines de vie, moins connues que leurs consœurs à grandes fleurs. C’est dommage. Les clématites à petites fleurs fleurissent de manière spectaculaire et s’accrochent sur n’importe quel support.

Qui vont-elles habiller ?

La clématite à petites fleurs est idéale dans les jardins "sauvages" ou à l'anglaise. Elle grimpe à l'assaut de vieux rosiers grimpants, de buddleias, d'arbustes dégarnis...  et les mélanges de couleurs que vous choisirez vous raviront.
En haie libre, elle fait son feu d’artifice à la floraison. Elle peut atteindre 10 mètres de longueur en très peu de temps, elle habille donc très vite une tonnelle, une pergola ou une colonne.
Avec ses vrilles multiples, elle transforme un mur inesthétique s’il est garni d’un treillage ou de fils pour la conduire.

Toutes les clématites (hybride à grandes fleurs et les autres à petites fleurs), aiment être plantées dans un sol de préférence riche, profond, bien travaillé, peu calcaire et surtout filtrant, pour éviter toute humidité stagnante, ce qu'aucune n’apprécie.

Mettez-les en place entre le mois d’octobre et le mois de mai. Lors de la plantation, vous pouvez enterrer le collet à 10 cm de profondeur au moins : la clématite sera alors à même de produire en permanence de nombreux nouveaux départs depuis la souche.
Orientez le départ des tiges en direction du support (treillage, mur, etc). Il est préférable pour cela d’incliner la motte de manière  très marquée  vers son support.

Galerie d'images

  • Galerie d'images

    Galerie d'images

  • Galerie d'images

    Galerie d'images

  • Galerie d'images

    Galerie d'images

  • Galerie d'images

    Galerie d'images

  • Galerie d'images

    Galerie d'images

  • Galerie d'images

    Galerie d'images

  • Galerie d'images

    Galerie d'images

Veuillez patienter ...