Le verdier d'Europe

Le verdier d'Europe

Le verdier d'Europe

Le Verdier d'Europe (Chloris Chloris) est une petite espèce de passereaux partiellement migrateurs, répandu à travers l’Europe, l’Afrique du Nord et le sud-ouest de l’Asie. L’espèce a été introduite en Nouvelle Zélande.

C’est un migrateur partiel; généralement sédentaire chez nous.

Description

Le verdier est  trapu avec un corps rondelet. Cette espèce fréquente souvent les mangeoires en hiver, et apprécie tout particulièrement les graines de tournesol.

Le mâle

Le mâle adulte en plumage nuptial a les parties supérieures vert-olive teintées de jaune (agrandir l'image).

Le dessus des ailes est plus foncé. Les rémiges sont plutôt grises avec des liserés jaune vif aux primaires. Quand les ailes sont fermées, on peut voir une tache jaune très évidente. La queue est grise avec une tache jaune à la base des rectrices externes.Les parties inférieures sont jaune verdâtre dans l’ensemble.La tête est vert-olive. Le bec est fort, conique, solide et puissant, de couleur chair. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont roses.

La femelle

Elle est plus sombre et moins verte que le mâle, un peu plus grise  mais présente cependant assez de vert et de jaune dans le plumage pour être facilement identifié.

Les marques alaires jaunes distinguent la femelle d'un moineau (Agrandir l'image).

Le juvénile

Il ressemble à la femelle mais il est plus brun que l'adulte, rayé sur le ventre et sur le dos et ses ailes sont plus ternes.

Détermination de l’âge et  plumes suivre ce lien sur cet excellent site.

Habitat

Il  fréquente les zones boisées ouvertes et leurs lisières, les zones buissonneuses, les jardins et les cultures. Il s’est bien adapté à la présence humaine.
Les populations du nord de la distribution migrent vers le sud en hiver, et fréquentent différentes sortes d’habitats, y compris les côtes maritimes.

Comportement

Le verdier d’Europe se nourrit principalement de graines de tournesol. Il fréquente souvent les mangeoires et il est très commun dans les jardins. Cet oiseau est très agile et arrive à prendre la nourriture offerte dans des distributeurs suspendus. Il consomme aussi des baies et des bourgeons, ainsi que les graines de nombreuses autres plantes.
Chant : Le verdier émet un rapide gazouillis en vol. On peut aussi entendre des sons doux et un court "chip-chip" quand il est posé ou en groupes.

Nidification

La saison de reproduction a lieu au printemps, démarrant au cours de la seconde moitié d’avril et se poursuivant jusqu’en août, avec des jeunes volant tout juste à fin août.
Le verdier construit son nid dans les buissons ou les arbres  à hauteur moyenne (en général des conifères). Le nid volumineux, en forme de coupe, est constitué d'herbe sèche,  de tiges et de mousse,  l'intérieur est garni de plumes.
La ponte a lieu d'avril à juillet, en une ou deux nichées de 4 à 6 œufs blancs-crème légèrement tachetés.
L’incubation dure environ 13 à 14 jours, assurée par la femelle qui est nourrie par le mâle pendant toute la période.
A la naissance, les poussins sont couverts de duvet blanc grisâtre épais et long. Ils sont nourris avec des larves d’insectes par les deux parents pendant les premiers jours. Ensuite, les parents régurgitent fréquemment une pâte jaunâtre constituée de graines.
Ils quittent le nid au bout de 13 jours mais ne volent pas encore ; ils abandonnent le nid 16 à 18 jours plus tard  et peuvent voleter.
Cette espèce produit deux à trois couvées par an.

Veuillez patienter ...