Fleurir son balcon en hiver

Durant l'hiver, il faut de la clarté. Une santoline (Santolina chamaecyparissus) formera un petit buisson blanc avec son feuillage finement découpé. Ils connaissent beaucoup de succès pour leurs belles baies rouges qui évoquent déjà Noël. Les gaultherias, on les appelle aussi pernettyas, portent de beaux fruits charnus. Enfin, pour faire écho à la première touche de clarté, un plant de cinéraire (Senecio cineraria) fera l'affaire, mais il faut savoir que son feuillage pourrait être abîmé si le mercure du thermomètre descend sous moins cinq degrés.

Beaucoup de végétaux peuvent à la fois résister au froid et se montrer particulièrement décoratifs durant l'hiver.Pour éviter d'avoir des jardinières vides en hiver, pensez à repiquer des plantes à feuillage persistant comme les lierres, à feuilles vertes ou panachés. Côté arbustes, les  petits fusains et les buis résistent très bien et dans des pots vous pouvez conserver laurier sauce et ifs en arrière plan.

Si vous n'avez pas planté de bulbes à l'automne, comme  tulipes, crocus, muscaris, jonquilles, narcisses, jacinthes... vous les trouverez en jardinerie dans des godets de terre prêts à être repiqués !

Vous pouvez aussi les associer à des pensées ou des pâquerettes qui commencent à s'épanouir dès que l'hiver se radoucit, pour avoir un balcon fleuri dès février après les gelées.

Surtout ne rentrez pas vos jardinières en cas de neige ou de nouveau gel mais recouvrez les, sinon les plantes subiraient un choc thermique dés que vous les sortiriez à nouveau.

Et puis quelques bougies et objets décoratifs seront du plus bel effet pour égayer votre décor !

Décorations hivernales

Pour Noël, décorez  aussi le balcon, la porte d’entrée ou l’extérieur de votre maison. Voici quelques idées…

Fleurir son balcon à l'automne

Avant les premières gelées, pensez à votre décoration de balcon avec des plantes qui pourront éventuellement traverser l’hiver sans difficulté.

Quelques vivaces et plantes résistantes en cette saison comme bruyères,  chrysanthèmes pompons, asters nains, cyclamens, lierres ou encore pensées... pourront  fleurir votre espace extérieur.

Vivaces
Originales, variées, durables : les éloges ne manquent pas s'agissant des vivaces ! Ajoutez à cela que leur floraison est souvent généreuse, et qu'elles sont faciles à réussir... Vous l'avez compris, il ne faut pas vous contenter des annuelles pour garnir vos jardinières. Les godets de vivaces sont économiques (vous conservez les pieds d'une année à l'autre) et de nombreuses variétés à port compact s'habitueront sans broncher à votre coin de balcon. Graminées, fougères, couvre-sol : n'hésitez-pas à sortir des sentiers battus.

Vivaces de printemps : l'ancolie, le myosotis du Caucase, la valériane, le cœur de Marie, l'iris, le lupin, la primevère...
Vivaces d'été :  l'achillée, la campanule, la marguerite, l'œillet, l'hémérocalle, le lys, le phlox,  la sauge, ...
Vivaces d'automne : l'anémone du Japon, l'aster d'automne...
Vivaces d'hiver : l'hellébore,  des primevères, la violette odorante...

Aromatiques
Joignez l'utile à l'agréable !  Basilic, ciboulette, thym et romarin poussent fort bien en pots ou jardinières. N'hésitez-pas non plus à associer des fleurs colorés avec les feuilles gris argent de la sauge, ou le vert tendre et parfumé d'un pied de menthe.

Quand vous choisissez un pot pour orner votre balcon ou votre terrasse, tenez compte de son volume. Plus un pot est petit, plus il devra être arrosé souvent. Prenez aussi en compte son poids. Un pot très lourd peut être difficile à manipuler. Il existe aujourd’hui des pots de plastique, léger, qui imitent bien la pierre ou la terre cuite.
Adaptez le style de pot à son environnement. Un pot oriental pour un jardin d’inspiration asiatique, un pot classique pour un jardin formel, un pot en bois pour un jardin champêtre. Rappelez-vous que, quel que soit le pot, ce sont toujours les plantes qui doivent être les vedettes.

terreau

Achetez un bon terreau : Méfiez-vous surtout des "mauvais" terreaux de plantation souvent vendus en grande distribution : ils ont tendance à se déssecher trop rapidement; un inconvénient majeur pour une culture en pot.

Disposez au fond du pot une couche de gravier ou de billes d'argile expansée pour assurer un bon drainage, essentiel pour ne pas risquer le pourrissement des racines.
Vous planterez le rosier dans un mélange à part égales de terreau, et de sable.

l'arrosage

La principale contrainte apportée par les cultures en pot sur les balcons est la sécheresse imposée aux plantes si l'arrosage est différé. Une plante qui peut étaler ses racines dans le sol peut aller chercher l'humidité assez loin; ce n'est bien sûr pas le cas d'une plante en pot : si la terre du pot est sèche, c'est sec !

Pour la plupart des plantes en pot, le conseil est le même : veiller à arroser régulièrement (sensiblement 2 fois par semaine en été), mais laisser sécher la terre entre 2 arrosages.
Ne surtout pas tomber dans le piège des petits arrosages quotidiens qui maintiennent la motte humide et ne valent rien.

En savoir plus

Si certaines plantes peuvent atteindre de belles tailles à l'âge adulte, les jeunes sujets vendus dans les jardineries et les pépinières se prêtent bien à la composition d'une potée pour orner le balcon.

N'oubliez pas que les compositions florales  déjà pré-plantées, vendues en potées ou en jardinières, sont plus onéreuses que celles que vous préparerez vous-même, surtout s'il vous en faut plusieurs.

Au centre de la potée, nous pouvons placer un skimmia, à choisir un peu plus haut que les autres plantes de manière à obtenir un effet de verticalité. Joliment colorés, les boutons floraux des différents cultivars disponibles sur le marché resteront fermés jusqu'au retour des beaux jours. Pour une présence verte le long des parois du pot, rien ne vaut du lierre à petites feuilles. N'hésitons pas à associer deux plantes pour obtenir une densité suffisante de feuillage.

Veuillez patienter ...