Un jardin de graviers

Dans la nature, de nombreuses plantes prospèrent dans  un environnement purement minéral : dunes, rocailles naturelles, éboulis, berges de ruisseau… Libre à vous de vous inspirer de ces exemples naturels pour peaufiner votre scène par des mouvements de terrain et l'emploi de sable, gravillons, galets ou cailloux appropriés.

Aménagement d'une cour intérieure

Vous rêvez d’une cour  intérieure où règnent la paix et l’harmonie ?
Jetez donc un coup d’œil sur la photo ci-dessous. L’harmonie dans cet espace extérieur remarquable se doit à la verdure, au gravier décoratif, à la petite allée en dalles et quelques buissons qui apportent de la fraicheur.
Ce sont les fleurs qui ajoutent les touches finales pour créer de beaux contrastes dans votre jardin de graviers.

image_1017.jpg

 

Cette approche résolument contemporaine est tout particulièrement appropriée dans les espaces confinés comme l'aménagement de patios urbains ou bien à proximité de bâtiments aux lignes épurées. De plus, avec la suppression des allées traditionnelles (elles se fondent dans ce cas dans le décor) le cheminement se fait parmi les plantes, en immersion complète dans le monde végétal. Il s'ensuit l'absence de pelouse d'où l'économie des tontes et d'un entretien fastidieux.

Création

Espaces non plantés
Idéalement, votre terrain sera d'origine caillouteuse, bien drainé. Ainsi, vous n'aurez que peu de préparation lors de la création. Commencez par établir un plan des surfaces (jeu, allées, terrasse, salon de jardin, espaces verts et fleuris). Si votre terrain n'est pas caillouteux, il vous faudra au préalable étaler une couche de sable sur la terre d'origine, à incorporer intimement lors de la préparation du sol, sur une vingtaine  de centimètres de profondeur afin d'entraver l'apparition des mauvaises herbes dans les espaces non plantés.

Espaces plantés
Les plantes seront  simplement installées aux emplacements choisis.  Une fois les plantes installées, vous procéderez à un épandage, sur toute la surface, d'une couche uniforme de sable, gravillons, cailloux ou galets (selon votre choix) de 5 à 7 cm d'épaisseur minimum.
Cette préparation permet, outre la diminution des mauvaises herbes issues de graines ou de racines pugnaces, le maintien d'un niveau correct d'humidité propice à la bonne croissance des racines, sans pour autant avoir besoin d'arroser par la suite. Voilà donc une solution particulièrement écologique.  N'hésitez-pas également à placer des copeaux de bois (en jardinerie) au pied de vos plantations. Notez aussi que le collet de vos plantes sera toujours protégé des excès d'humidité.

image_1020.jpg

Entourez le pied des grosses touffes, de galets, parsemez le sol de pierres plates où vous laisserez courir les espèces rampantes mais n'oubliez pas de laisser des espaces libres pour vos autres plantations.  
Associez de grosses pierres aux formes et couleurs différentes à des plantes aux coloris variés. Donnez libre cours à votre imagination...

Choix de plantes

De nombreux végétaux se plairont dans cet environnement qu'affectionnent avant tout les plantes de plein soleil, à feuilles duveteuses et en particulier les simples comme les thyms, santolines, origans, sauges officinales mais aussi les chardons décoratifs  et de très nombreuses graminées.

Pensez également aux plantes de rocailles telles les oeillets mignardises, les campanules naines, l'aubriète violette, la corbeille d'or et d'argent, les saxifrages... Un peu de volume avec des phlox, des fuschias, du thym et du romarin pour les senteurs et le tour est joué !

En arrière plan ou pour réaliser un coin ombragé, pensez à planter des arbustes, des grimpantes sur support... et le tour est joué !

Galerie d'images

Page 1/2 Suivante >
Page 1/2 Suivante >
Veuillez patienter ...